investissement
Publié le - 407 clics -

Les agriculteurs bio sont à la recherche de mécènes pour développer leur exploitation

Les agriculteurs bio sont de plus en plus nombreux, mais ils sont en manque de moyen pour mieux se développer. La majorité d’entre eux sont des agriculteurs qui ont choisi l’agriculture conventionnelle auparavant, et sont en pleine reconversion, d’où cette nécessité de financement pour mieux se développer. Toutefois, les produits bio sont de plus en plus sollicités et n’arrivent plus à satisfaire les demandes, ce qui nécessite de véritables investisseurs afin de satisfaire la quantité tout en restant dans le bio.

Les agriculteurs sont à la recherche de mécènes

Le gouvernement est de plus en plus conscient de l’importance du bio et incite les industriels à créer un fonds à partir de leurs bénéfices pour aider les agriculteurs bio. En plus de cela, une part des aides européennes vont aux agriculteurs bio, mais cela ne suffit pas pour satisfaire les demandes, d’où la recherche de mécènes à partir de levée de fonds via crowdfunding, mais aussi aux ouvertures des capitaux pour accepter d’autres investisseurs. Certes, des multinationaux comme Wessanen a qui appartient bonneterre sont en collaboration avec les producteurs locaux, mais ils sont plus sélectifs, ce qui est assez délicat pour les autres producteurs. Désormais, pour trouver des fonds, ces agriculteurs font appel à toutes les bonnes volontés pour mieux se développer.

Investir dans le bio

Désormais, même les simples particuliers peuvent investir leurs épargnes dans l’agriculture bio. Ce secteur est à fort potentiel, particulièrement avec les produits très sollicités des consommateurs. Ainsi, il est fortement conseillé d’investir dans les fruits et légumes, mais aussi dans les élevages de poules ou de volaille de manière biologique pour avoir de la rentabilité, tout en permettant aux agriculteurs de mieux se développer et élargir leurs exploitations. Ces solutions commencent à intéresser les investisseurs, mais cela n’empêche pas les agriculteurs de trouver des financements participatifs pour avoir plus de rentabilité et surtout de se développer plus rapidement.